La maladie coeliaque : quelle différence avec l’intolérance au gluten ?

Toute personne qu’elle soit jeune ou vieille, de race noire ou blanche a déjà souffert , ne serait-ce qu’une fois dans sa vie,  de quelques maladies gastriques ou intestinales. Les affections gastro-entérologiques  sont multiples et  elles peuvent entraîner des dommages  importants dans la vie d’un malade. Le problème assez fréquent chez certaines maladies principalement pour la maladie de cœliaque et pour l’intolérance au gluten présente des symptômes semblables pour les unes comme pour les autres,  induisant parfois en erreur les médecins sans les analyses et les divers tests.

Qu’est que la maladie de coeliaque ?

C’est une maladie engendrée par une intolérance au gluten. Elle peut causer des dégâts irrévocables  pour la personne qui en souffre si,  celle-ci  ne parvient pas à proscrire complètement le gluten de sa nourriture. En effet, cette affection peut être irréversible.  L’ingestion de grains qui contiennent du gluten est la principale cause de la maladie de cœliaque.  L’absorption de protéine par la personne qui en est atteinte, provoque une réaction négative sur ses intestins.  Les personnes gravement atteintes de cette maladie,n’arrivent plus à digérer les nutriments tels  le calcium, le fer, l’acide folique et bien d’autres encore. Si la maladie n’est pas bien traitée,  le malade risque de souffrir de l’anémie et éventuellement de l’ostéoporose. Des complications neurologiques peuvent également apparaître.

L’intolérance au gluten

Les gens n’arrivent pas à distinguer  la maladie de cœliaque de l’intolérance au gluten.  L’intolérance au gluten se manifeste par des signes annonciateurs gastriques et intestinaux tout comme la maladie cœliaque.  Une réactivité au gluten peut donner lieu à des diarrhées, des maux de ventre, de la constipation et la liste n’est pas exhaustive. Néanmoins, il importe de préciser que cette sensitivité au gluten n’engendre pas de dommages importants à l’intestin ni de difficultés médicales sur une période assez longue contrairement à la maladie de coeliaque.

L’intolérance au gluten et la maladie de cœliaque

Il est possible de traiter la maladie de cœliaque en écartant définitivement tous les grains de l’alimentation de la personne qui en est atteinte. Parmi ces grains, il y a le blé, l’orge, le seigle, le triticale et l’avoine. Il est essentiel également que les aliments qui sont dérivés de ces grains, soient strictement interdits aux malades cœliaques. Toutefois, des déficiences alimentaires sérieuses peuvent être constatées sur la patiente. Pour distinguer la maladie cœliaque de l’intolérance au gluten, des tests du sang suivis de divers examens tels la biopsie ou l’endoscopie doivent être effectués.

Qu’est qu’un trouble du comportement ?
Comment gérer au mieux une crise de spasmophilie ?